Ségolène Royal invitée des quatre vérités (22/06/07).

Publié le par Désirs d'avenir.org

070109_retraites_royal.jpgIl va falloir faire un effort important de vérité pour mettre a plat ce qui s’est passé pendant la campagne et surtout pour remettre en avant, pour refonder les idées du Parti Socialiste.



« Il va falloir faire un effort important de vérité pour mettre a plat ce qui s’est passé pendant la campagne et surtout pour remettre en avant, pour refonder les idées du Parti Socialiste et nous permettre d’affronter la réalité de la vie telle qu’elle est et d’inventer le socialisme du 21ème siècle. »

« Il y un certain nombre de mesures que j’ai défendu par loyauté vis-à-vis du Parti Socialiste. J’ai fait un compromis entre des idées neuves que j’ai avancées et que le Parti Socialiste n’a pas acceptées comme la question de l’ordre juste ou la question de la lutte contre l’assistanat. Je crois qu’il va falloir tenir un langage de vérité. Par exemple le smic à 1500 euros, ce n’était pas suffisant pour ceux qui étaient au smic et pour ceux qui interprétaient cette annonce comme 1500 euros tout de suite, ils se disaient que ce n’était pas crédible, que les petites et moyennes entreprises ne pourraient pas supporter une augmentation comme celle-ci. Les syndicats n’étaient d’ailleurs pas favorables à cette formule « augmentation du smic », car ils savent bien que la préoccupation des salariés, c’est d’avoir un profil de carrière et de ne pas rester collé au smic toute sa vie parce que c’est seulement le smic qui bénéficie des exonérations de cotisations sociales. »

« Cela pose la question de la cohérence d’un projet politique, d’une ligne politique, d’une cohérence dans le calendrier, il faut que le candidat à l’élection présidentielle soit désigné avant que le projet soit fait pour qu’il y ait un travail collectif avec le ou la candidate. Pour gagner une élection présidentielle, il faut à la fois un parti en ordre de marche et cohérent avec le ou la candidate, il faut un projet et il faut un leader, c’est assez simple. »

« Il y a aujourd’hui un travail de refondation à faire par rapport aux problèmes aigus qui se posent à la société française et en particulier le pouvoir d’achat, la lutte contre le chômage, la question du défi écologique, la mondialisation. »
Interrogée sur la possibilité de devenir première secrétaire du Parti Socialiste, Ségolène Royal répond : « Je ne veux pas de conflit de personnes, je ne ferai rien pour dégrader le conflit mais je crois qu’il serait cohérent que cette possibilité puisse être ouverte et soumise au vote des militants. »

 

Publié dans Divers

Commenter cet article