Ségolène Royal : Désirs d'avenir est un endroit "à l'abri des conflits de pouvoir"

Publié le par Désirs d'avenir 09

s--gol--ne-blancs-manteaux2-copie-1.jpgCi-dessous le communiqué de presse AFP pour la réunion DA Paris d'hier soir :
 


PARIS (AFP) - Ségolène Royal a assuré mardi soir que les travaux de Désirs d'avenir seraient mis "à la disposition du Parti Socialiste", tout en se félicitant que cette association soit un endroit "à l'abri des conflits de pouvoir".


L'ex-candidate à la présidentielle était venue "encourager", selon ses propres termes, le groupe parisien de Désirs d'avenir, qui l'avait invitée à une réunion dans le IVème arrondissement. La rencontre était fermée à la presse.

 

Devant le centre culturel des Blancs-Manteaux, elle a indiqué aux journalistes qu'elle était venue dire aux membres de Désirs d'Avenir "de continuer à travailler".

 

"Il faut que Désirs d'avenir se maintienne et même s'enrichisse, se déploie, car ce sont des lieux où il n'y a pas d'enjeux de pouvoir, il n'y a pas de conflits de pouvoir, ce sont des endroits apaisés", a-t-elle indiqué.

 

Elle a noté encore qu'une majorité des membres de ce "laboratoire de réflexion, d'idées, d'ouverture sur la société" étaient socialistes, ajoutant : "le fruit de ces débats sera mis à la disposition du parti socialiste, parce que je suis dans le parti socialiste".

 

Mme Royal avait boudé la réunion samedi du conseil national du PS, préférant la compagnie de "personnes paisibles" dans sa région de Poitou-Charentes.

 

Quelque 800 personnes assistaient à la réunion parisienne parmi lesquelles Jean-Louis Bianco, qui fut son directeur de campagne, Sophie Bouchet-Petersen et Camille Putois, des membres de son équipe proche, David Assouline, sénateur, Yvette Roudy, ex-ministre, Dominique Bertinotti, maire du IVème, ainsi que le fils de l'ex-candidate, Thomas Hollande.

 

M. Bianco a souligné devant la presse que Ségolène Royal "est dans le parti, continuera à être dans le parti", estimant néanmoins qu'elle avait eu raison de ne pas participer à la réunion de samedi : "il s'agissait surtout de parler de la campagne présidentielle et il était mieux qu'elle ne soit pas là, pour que la parole soit libre dans ce qu'on a entendu de juste et de moins juste", a-t-il dit.

 

Il a affirmé qu'elle avait cependant "pesé sur le contenu" du conseil national, ayant obtenu selon lui que les militants "soient consultés à chaque étape" du processus de rénovation.

 

Pour lui, "Désirs d'avenir demeure un outil irremplaçable pour compléter l'action du parti", dans "une fonction de réflexion et de proposition".

 

Yvette Roudy a rappelé, à propos de Désirs d'avenir, que "dans la tradition de François Mitterrand il y a toujours eu des clubs", "lieux d'accueil pour des gens qui n'ont pas envie d'être dans un appareil".

 
Olga Trostiansky, adjointe au maire de Paris, a souligné que les membres de Désirs d'avenir étaient "perplexes" et qu'ils voulaient "travailler sur le fond pour préparer la rénovation du parti".

 

 

 Ségolène Royal a donné hier soir la feuille de route des comités DA lors de la réunion de Paris. Elle a aussi annoncé la tenue d'une AG de DA courant septembre. Cette réunion s'est tenue devant plus de 1100 personnes (inscrites sur les feuilles d'émargements).

(Durée : 11 mn)


I Télé / I Matin : Ségolène Royal a réuni le "comité désirs d'avenir" de Paris

Ségolène Royal (présidente de la région Poitou-Charente) a réuni le "comité désirs d'avenir" de Paris
 




Paroles de militants de Désirs d'avenir

Rue89 a interrogé des militants à la sortie d'une réunion privée du comité Désirs d'avenir-Paris avec Ségolène Royal.






Réactions


"Hier Ségolène Royal a développé sa vision d'une démarche de reconquête des coeurs et des esprits des Français et en particulier sa volonté d'utiliser l'association << Désirs d'Avenir >> pour participer à la rénovation de la gauche autour des comité locaux qui ont permis la réappropriation par de nombreux citoyens de la politique.

 

En nous ouvrant au monde tel qu'il est, en n'acceptant pas la casse par la droite de notre pacte républicain, elle a réaffirmé quelques idées fortes afin de réconcilier le souhaitable et le possible loin des recettes du passé ou du simple recyclage de la vieille idée de la social-démocratie. Comme le disait Jaurès : << l'individu est la mesure de chaque chose >>. Mais comme le rappelle Ségolène Royal : <<  la liberté individuelle ne s'oppose pas aux protections collectives.  Et le réalisme ne s'oppose pas à la radicalité. << 

 

Notre regard sur le monde actuel et sur la situation de la France doit être lucide si on ne veut pas à nouveau décevoir ceux qui croient qu'une solution d'avenir existe à gauche et en particulier avec le parti socialiste. << Nos propositions doivent s'attaquer à la racine des problèmes des Français >>, sans tabous et sans faiblesses.

 

J'avoue que loin des jeux de cours de récréation de certains caciques apeurés ou des cours de régularité doctrinale des autres, ce discours me redonne un peu plus d'enthousiasme à remettre l'ouvrage sur le métier pour construire le socialisme de demain, ouvert et pragmatique, sincère et courageux, pour la liberté individuelle et l'égalité pour tous. Quant à la fraternité, attendons de voir si les écuries présidentielles ont compris la leçon".

 

Philippe VASSEUR
Conseiller Général du Pas-de-Calais - Canton de Calais centre
BP 137 - 62103 CALAIS cedex
Email : philippe.vasseur.calais@wanadoo.fr
Site internet : http://perso.wanadoo.fr/philippevasseur

MSN : philippe_vasseur@hotmail.fr
Mon Blog : http://philippevasseur.net



A suivre...

Publié dans Divers

Commenter cet article