15 200 ha de maïs transgéniques en Midi-Pyrénées : des craintes pour nos filières d’excellence

Publié le par Désirs d'avenir 09

 
MaisTransgenique-big.jpg

Le 10 juillet, le Ministère de l’agriculture a mis en ligne un nouveau registre faisant état de 21 174, 05 ha de cultures d’OGM en France, contre 19 815, 89 ha annoncés dans le 1er registre, publié le 4 juillet.


Les régions concernées par ces évolutions sont la région Midi-Pyrénées à hauteur d’un peu plus de 1 000 ha, la région Aquitaine avec une augmentation de 271 ha et la région Poitou-Charentes avec 11 ha.


Communiqué de presse

15 200 ha de maïs transgéniques en Midi-Pyrénées : des craintes pour nos filières d’excellence.

Le groupe socialiste de la Région Midi-Pyrénées fait part, une nouvelle fois, de sa vive inquiétude à la lecture du Registre national des cultures OGM publié par le Ministère de l’Agriculture. Ce document révèle l’aggravation de la situation, la production de maïs génétiquement modifié MON 810 en Midi-Pyrénées représente 15200 ha soit 72% des surfaces nationales !

La Région s’attache depuis des années à promouvoir un modèle agricole et alimentaire, fondé sur la sécurité et la diversité contre le risque d’uniformisation que précipite la mondialisation. La région Midi-Pyrénées est aujourd'hui la région la plus « labellisée » de France. Elle compte une centaine de produits sous signe officiel de qualité. Notre collectivité est signataire de la Charte de Florence et membre du Réseau des Régions européennes sans OGM.

Aujourd'hui, l’absence d'évaluation des risques économiques et environnementaux et notamment des effets globaux des cultures de plein champ OGM sur les écosystèmes et les modes d’agricultures conventionnels en Midi-Pyrénées n’est pas acceptable.

Nous regrettons la position du Président de la République de ne pas suivre l’exemple du gouvernement fédéral allemand qui a décrété un moratoire sur le MON 810. Une décision justifiée et motivée par l’Office Fédéral aux vues des conclusions d’une quinzaine d’études dont la plus récente date de 2006 !

Des choix politiques discutables en matière agricole et pour la protection de l’environnement à la veille de l’organisation par le gouvernement du « Grenelle de l’environnement » qui tranchent avec les positions adoptées par la Région Midi-Pyrénées en assemblée plénière.

 

Le Président du groupe socialiste

Vice-Président de la Région Midi-Pyrénées en

charge de l’Environnement et du Développement Durable

Marc CARBALLIDO

 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article