Le sacre de Sarkozy dépassera les 3,5 millions

Publié le par Nouvel Obs.com

Le budget représente le quart du coût total de la campagne du parti, qui a affrété 7 trains et 520 cars. Entre 30.000 et 50.000 militants sont attendus.


Nicolas Sarkozy fait du congrès de l'UMP du dimanche 14 janvier une démonstration de force. Entre 30.000 et 50.000 militants sont attendus à Paris pour l'investiture du ministre de l'Intérieur comme candidat à l'élection présidentielle.
Le président de l'UMP ne fait pas dans la demi-mesure: Roger Karoutchi, secrétaire national chargé des fédérations, explique que le congrès coûtera la somme de "3,5 millions d'euros si on parvient à maintenir les coûts". Mais selon des informations parues dans la presse, la somme déboursée par l'UMP pourrait approcher les 5 millions d'euros. Ce budget représente pour le parti le quart de ce que devrait être son budget total pour la campagne, selon les observateurs.
Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois. Déjà, le 28 novembre 2004, le congrès de l'UMP qui avait porté Nicolas Sarkozy à la tête du parti avait coûté "entre 4,2 et 4,5 millions d'euros", selon le trésorier de l'UMP Eric Woerth.

"Nouvelle Star"

Cette fois, l'UMP a décidé de s'installer Porte de Versailles. La location du vaste hall 1 du parc des expositions y coûte à elle seule presque un million d'euros.
"Sept trains spéciaux, venant de province, ont été affrétés, ainsi que 520 cars, dont les 4/5èmes viennent également de province", a indiqué Roger Karoutchi. Le sénateur rapporte que l'UMP déboursera entre 70.000 et 150.000 euros par TGV. Soit au moins 600.000 euros, rien que pour le transport par trains.
Pour la mise en scène, l'UMP s'offre la location de multiples écran géants et autres caméras - notamment une louma qui permet des vues panoramiques. Les amis de Nicolas Sarkozy ont fait appel à Didier Froehly, réalisateur, entre autres émissions, de "Nouvelle Star", sur M6, et aussi d'"On ne peut pas plaire à tout le monde", anciennement sur France 3.

Emotion à l'UDF

Le coût du congrès de l'UMP a ému François Bayrou, candidat de l'UDF à la présidentielle. "Quand je lis les chiffres du meeting qui va être organisé le week-end prochain, je m'aperçois que ces chiffres approchent le montant total de notre campagne", a-t-il déclaré lundi.
Pour sa part, l'UDF se voit contrainte de limiter son budget de campagne pour le premier tour de la présidentielle à la somme remboursée par l'Etat, a indiqué la directrice de campagne de François Bayrou. En ajoutant les dons, le budget total ne devrait pas dépasser les "8-9 millions d'euros".
En 2002, le candidat Jacques Chirac avait déclaré la dépense de 18 millions d'euros au total pour les deux tours de la présidentielle. Le plafond des dépenses autorisées était de 19,8 millions d'euros.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article