AC le feu continue

Publié le par J. S. - humanite.presse.fr

Banlieues . Le collectif de Clichy-sous-Bois interpelle les candidats à l’élection présidentielle.


AC le feu, le collectif qui s’est créé à Clichy-sous-Bois en novembre 2005 à la suite des révoltes des banlieues, n’est pas - décidé à poser son sac. Après un premier tour de France et des milliers de rencontres dans tout le pays pour rédiger des cahiers de - doléances, ils s’étaient invités le 25 octobre dernier à l’Assemblée nationale pour déposer leurs propositions entre les mains de représentants des différents groupes politiques. Aujourd’hui, c’est un « pacte social et citoyen » qu’ils entendent présenter aux différents candidats à la présidentielle en leur demandant un « engagement ferme sur les solutions avancées », telles que l’inéligibilité des maires qui ne satisfont pas aux critères de la loi SRU sur les quotas de logements sociaux ou la création d’une allocation d’autonomie pour les 18-25 ans. « On veillera à ce que les promesses soient tenues », prévient Mohamed Mechmache, le président d’AC le feu. Mais pour le moment le compte n’y est pas : « Le message des révoltes de novembre 2005 n’a pas été réellement - entendu », estime-t-il. Des rendez-vous ont été pris avec les candidates à la présidentielle Ségolène Royal et Marie-George Buffet, ainsi qu’avec le ministre Jean-Louis Borloo. En mars, le collectif se lancera dans un deuxième tour de France pour faire part des résultats de ces rencontres et comparer, sur le vif, les programmes des différents candidats, sur tous les sujets qui leur tiennent à coeur : emploi, discrimination, logement, justice et police, enseignement et formation.

Publié dans Divers

Commenter cet article