François Rebsamen défend la "phase de débat participatif" observée par Ségolène Royal

Publié le par Le Monde.fr

François Rebsamen, numéro deux du Parti socialiste et directeur de campagne de Ségolène Royal, est monté au créneau pour défendre la candidate dans une intervention publiée mardi 16 décembre dans le quotidien La Croix. Il souligne que la présidente de la région Poitou-Charentes "ne fuit nullement le débat" mais est actuellement dans une période "de discussion avec les Français".


Selon lui, cette "phase de débat participatif" se terminera le 11 février. Au total, le directeur de campagne assure que "5 000 débats locaux seront organisés afin d'enrichir sa réflexion". Après cette étape basée sur l'écoute, François Rebsamen explique que Ségolène Royal entrera dans "le temps de la formalisation".

La candidate apportera alors ses propositions, "avec sa propre touche", "sa propre sensibilité". "On verra la forme que tout cela prendra, remarque François Rebsamen. Fin février, début mars au plus tard, les électeurs seront fixés."

"L'AVALANCHE DE PROPOSITIONS" DE NICOLAS SARKOZY


En adoptant cette position d'écoute et de léger retrait, Ségolène Royal veut se démarquer d'un Nicolas Sarkozy très actif ces derniers jours et qui multiplie les annonces. "On assiste, de la part de Nicolas Sarkozy, à une avalanche de propositions qui sont parfois contradictoires les unes avec les autres, mais qui le plus souvent sont de vraies mesures de droite", estime François Rebsamen, ajoutant qu'il estime "nécessaire d'évaluer les propositions des uns et des autres en tenant compte de leur bilan, afin de pouvoir juger vraiment de leur crédibilité".


Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article