François Hollande lance la campagne officielle du PS en Bretagne

Publié le par infos-breizh.com

François Hollande était en déplacement dans le Morbihan ce lundi, pour soutenir les candidats bretons aux législatives, et pour lancer la campagne officielle du PS.

D’abord à Lorient, le premier secrétaire du Parti Socialiste est allé à la rencontre des professionnels de la filière pêche. En réponse aux pêcheurs, qui réclament une meilleure lisibilité des quotas de pêche, François Hollande a précisé qu’il « faut créer un environnement favorable à la mer et à la pêche, en liaison avec les collectivités locales ». Visiblement la mer ne sera pas oubliée au cours de la campagne de Ségolène, comme l’indique François Hollande lorsqu’il dit que « la priorité de la mer doit être réaffirmée ».

Outre cette rencontre, le premier secrétaire du PS était à Lorient pour soutenir sa candidate aux législatives, Françoise Olivier-Coupeau, qui brigue la succession de Jean-Yves Le Drian. La suite de la journée a d’ailleurs été consacrée au soutien aux divers candidats du PS aux législatives. François Hollande s’est d’abord rendu à Questembert, avant de rejoindre Ploërmel en fin d’après-midi pour soutenir Béatrice Le Marre.

A Pontivy, François Hollande fait salle comble

Le palais de congrès de Pontivy n’était visiblement pas assez grand pour le meeting de lancement de campagne présidentielle du Parti Socialiste. En effet, quelques minutes avant l’arrivée de François Hollande, la salle est déjà remplie de plus de 1000 personnes, alors qu’il arrive encore du monde. Une autre pièce a d’ailleurs du être ouverte, avec un rétro projecteur, pour permettre à quelques 120 autres sympathisants de suivre les discours.

Un vrai succès donc, pour le parti socialiste, qui réussi là un lancement en grande pompe, sur les terres de Bretagne, « en haut à gauche » comme le dira Jean-Yves Le Drian. Pour Gwendal Rouillard, le premier secrétaire fédéral du Morbihan, s’est une soirée bien réussie. Toute la gauche bretonne est réunie, avec même, la présence d’un représentant des radicaux de gauches. En effet, à Pontivy, tous veulent passer le même message : ils ne veulent pas d’un nouveau 21 avril, comme le précise François Hollande : « le premier tour est décisif «.

Hollande prône l’unité de la gauche pour gagner

Pour le premier secrétaire du PS, la présidentielle et les législatives sont intimement liées. En effet, François Hollande veut « une présidente de gauche » qui doit avoir « une majorité de gauche » pour pouvoir « changer profondément le pays ». En effet, il estime que « nous sommes dans la conquête de l’essentiel », et que le PS ne doit pas oublier « l’espoir qui se porte sur nous ». François Hollande ne veut d’ailleurs pas oublier que si le prochain président sera président de la république française pour 5 ans, il, ou elle, sera aussi à la tête de l’Union européenne en 2008.

Pour arriver gagnant, François Hollande a martelé un message de rassemblement à gauche. Il souhaite que le temps, « qui va être très court » soit utilisé pour porter le message du parti socialiste sur tout le territoire. Après l’éloge de la candidate du PS, Ségolène Royal, le premier secrétaire du PS a expliqué les atouts de son parti pour gagner : l’unité à gauche, bien sûr, même s’il regrette que certains partis présentent un candidat au premier tour. Et puis, pour François Hollande, « le meilleur atout du PS c’est la droite ». Il fait là, bien sur, allusion au bilan de la droite, dont il fait une longue énumération de ce qu’il juge être les échecs de l’UMP. Enfin, le premier secrétaire du PS s’est attaqué au candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy : François Hollande fustige l’actuel ministre de l’intérieur à la fois dans ses résultats sur le thème de l’insécurité, mais aussi sur le mélange des genres ou le ne sait plus si l’on a affaire au ministre ou au candidat.

Visiblement, les sympathisants PS bretons ont été séduits par le discours du premier secrétaire du Parti. Le nombre de participants à ce meeting montre un réel engouement pour la campagne électorale. François Hollande a sans doute réussi une bonne opération de séduction ce lundi à Pontivy, faisant presque oublier le dérapage de la fiscalité.

Texte : JP Tranvouez / IB - Photo : JPT / IB -

Publié dans Divers

Commenter cet article