Ségolène Royal invitée du Soir 3

Publié le par Désirs d'avenir.org



Je dis aux socialistes, aux radicaux, au mouvement des citoyens, qui me soutiennent, continuez à faire ce que vous faites.


 
 


Je crois que les responsables politiques doivent avoir des principes, vous connaissez le mien parce que je l'ai souvent exprimé, les attaques personnelles n'ont pas leur place dans le débat public. Ni à l'intérieur de sa propre famille, ni envers les adversaires.

Je m'en suis toujours gardé, même si j'en ai été souvent la cible, et encore aujourd'hui. Et donc, ce principe là, pour qu'il soit crédible, je dois l'appliquer aussi à mes propres amis. Et je crois que les attaques personnelles qui peuvent blesser n'ont pas leur place.

Voilà, donc j'ai mis un carton jaune à mon ami Arnaud, c'était nécessaire. La politique doit se situer à un autre niveau, sans attaques personnelles.

Nous sommes en phase de transition. Il y a cette phase de tension qui est normale, parce que je change la politique et je veux incarner ce changement profond. Je crois que les Français peuvent attendre, désespérément, parfois, des responsables politiques qu'ils répondent à leurs problèmes.

Ce sont les socialistes qui animent ces débats. Peut-être que cela fait moins de bruit, ça dépense beaucoup moins d'argent que pour des grandes réunions, mais le travail se fait en profondeur. A l'heure où je vous parle, il y a déjà 2 000 débats participatifs qui se sont déroulés dans tout le pays. A la fois pour tester les propositions que j'ai déjà faite, et j'en ai déjà fait beaucoup, et en même temps pour faire émerger les principales priorités et la hiérarchie des problèmes tels que les Français les voit.

Tant mieux pour Nicolas Sarkozy s'il pense qu'à lui tout seul il sait ce que les Français pensent, ce qu'ils veulent et ce qu'il faut faire. Moi je crois le contraire, et c'est pour cela que je tiendrais bon. Et je dis aux socialistes, aux radicaux, au mouvement des citoyens, qui me soutiennent, continuer à faire ce que vous faites. C'est-à-dire à animer ces débats et à écouter les Français.

Il faut aller partout dans les territoires pour voir ce qu'il s'y passe, toutes ces réunions qui se tiennent, tous ces débats, plus de 2 000. Je crois que la politique est faite de patience, qu'elle est faite de conviction, de ténacité, de vérité, et vous verrez que le moment venu, la crédibilité de ma parole politique est conditionnée par le sérieux de cette vrai démarche de consultation des Français".

Signature Ségolène Royal

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article