Les petits patrons votent Sarkozy et boudent Royal

Publié le par Reuters

Les patrons d'entreprises de moins de 20 salariés voteraient à 50% pour le candidat de l'UMP Nicolas Sarkozy au premier tour de l'élection présidentielle, selon un sondage Ifop-Fiducial publié mercredi par le quotidien économique La Tribune.

Cette double enquête conduite entre le 15 et le 20 janvier auprès de deux échantillons distincts montre l'existence d'une fracture électorale entre ces patrons de "très petites entreprises" (TPE) et le reste de la population.

Sur 956 personnes représentatives de la population française majeure, 32,5% voteraient pour le ministre de l'Intérieur et président de l'UMP, 28% pour la candidate socialiste Ségolène Royal, 12,5% pour le président de l'UDF François Bayrou et 11% pour celui du Front National, Jean-Marie Le Pen.

Au second tour, le duel Royal-Sarkozy se solderait par la victoire du candidat de l'UMP avec 51% des suffrages, contre 49% pour Ségolène Royal. Ils étaient au coude à coude à 50-50 dans la précédente enquête, en décembre.

La présence très hypothétique du président Jacques Chirac au premier tour, s'il décidait de briguer un troisième mandat, ne changerait pas grand-chose : le chef de l'Etat recueillerait 5% des voix, Nicolas Sarkozy 28% (au lieu de 29% en décembre) et Ségolène Royal 27% (au lieu de 31%).

Jean-Marie Le Pen resterait stable à 11% mais François Bayrou gagnerait cinq points, à 13% (au lieu de 8%).

Sur 502 dirigeants de TPE, 50% voteraient dès le premier tour pour Nicolas Sarkozy, en l'absence de Jacques Chirac.

Dans cette catégorie de population et ce cas de figure, Ségolène Royal se retrouve au coude à coude avec Jean-Marie Le Pen (11% d'intentions de vote pour les deux) et devancée par François Bayrou (12%).

Là encore, la présence de Jacques Chirac au premier tour ne changerait pas grand-chose : Nicolas Sarkozy recueillerait encore 44% des suffrages des patrons de TPE, Ségolène Royal ferait jeu égal avec Jean-Marie Le Pen à 12%, devant François Bayrou (11%) et le chef de l'Etat (5%).

Le candidat de l'UMP semble avoir marqué des points auprès des chefs de TPE depuis son investiture le 14 janvier. Les petits patrons sont 70% à déclarer le préférer à la candidate socialiste (30%), au lieu de 65% en décembre (contre 35% pour Ségolène Royal).

Il y a environ 2,4 millions de TPE en France. Fiducial, qui se présente comme la première firme mondial de services aux TPE, en conseille 13O.000 en France.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article