Colonisation: Ségolène Royal veut que la France regarde son histoire en face, selon Jack Lang

Publié le par Associated Press

Ségolène Royal a transmis au président algérien Abdelaziz Bouteflika un message dans lequel elle considère que "la France doit regarder en face son histoire", a rapporté dimanche Jack Lang, conseiller spécial de la candidate socialiste à l'Elysée.


"La colonisation française a été une oppression, accompagnée de répression inacceptable, inhumaine", a déclaré Jack Lang qui animait à Alger une conférence sur le thème "Europe/Maghreb: Quel avenir?".


L'ancien ministre français a dit avoir remis au président Bouteflika un message de Mme Royal dans lequel "c'est écrit noir sur blanc" que la "France doit regarder en face son histoire".


"C'est une manière de s'excuser et de ne pas occulter les fautes, les erreurs, les malfaisances qui ont pu être accomplies, notamment par le colonisateur français", a relevé Jack Lang. Selon lui, Ségolène Royal "s'est toujours insurgée contre le colonialisme qui a été source de spoliation et d'humiliation".


En février 2005, les députés français ont adopté une loi mentionnant "le rôle positif" de la colonisation, provoquant la colère des Algériens. Si l'article incriminé a depuis été abrogé, la signature du Traité d'amitié entre l'Algérie et la France, prévue initialement pour la fin 2005, a été hypothéquée. Aujourd'hui, Alger considère que seule une "repentance" de Paris, pour les crimes commis durant sa présence en Algérie (1830-1962), peut mener à la signature de ce traité.


"Si Mme Ségolène Royal est élue présidente, je suis certain qu'elle fera tout pour que ce traité d'amitié puisse voir le jour", a assuré Jack Lang, privilégiant dans ce cadre "l'action, l'imagination et une série de projets concrets" pour propulser les relations entre l'Algérie et la France vers un niveau "plus brillant".


Dans la matinée de dimanche, le président Bouteflika a rencontré, durant une heure et demie, Jack Lang qui a déclaré avoir remis au chef de l'état algérien un message personnel de Mme Royal. Elle y souhaite que les rapports entre la France et l'Algérie soient une "référence dans les relations entre le Nord et le Sud".


"Ma priorité, si je suis élue, sera de jeter les bases, avec vous, d'une relation renforcée entre nos deux pays, car mon sentiment profond est que nous pouvons résolument passer à une dimension supérieure dans les liens de coopération qui nous unissent", écrit la candidate socialiste qui souligne que la relation entre la France et l'Algérie "faite d'intimité, doit se développer dans la confiance et être soudée par l'amitié".

Publié dans Divers

Commenter cet article