ADN : la nouvelle affaire du scooter

Publié le par Raphaël Anglade - betapolitique.fr

Sur la base de mystérieuses informations, Le Parisien a cru pouvoir révéler ce matin que Thomas Hollande aurait également bénéficié de tests ADN pour un vol de scooter... en 2003.




Le nouvelle a rapidement fait l’objet d’une dépêche Reuters, reprise par les grands médias en ligne.


Une curiosité quand même, toute la presse unanime parlait de tests ADN tout en précisant que le scooter n’avait pas été retrouvé.


Cette dernière information ne manquait pas d’intriguer le conseil scientifique de Betapolitique qui se demandait immédiatement sur quels échantillons avaient pu être effectués les tests si le scooter n’avait pas été retrouvé.


La rédaction s’apprêtait à saisir le Comité national d’éthique lorsque les courageux reporters de Libération trouvèrent la réponse.


Thomas Hollande avait été l’objet d’une aggression physique
.


Il ne s’agit donc en aucun point de la même affaire.


Du coup, la question se pose : qui a tenté de manipuler les médias ? Des proches du candidat de l’UMP, qui auraient essayé de renouer avec la stratégie des boules puantes et se seraient pris les pieds dans le tapis ? Ou les derniers galouzistes, trop heureux de trouver là à la fois un moyen de réactiver le débat sur l’utilisation des moyens de l’Etat par le ministre de l’intérieur et de porter l’attention sur son bilan en matière d’augmentation des violences à la personne ?


Affaire à suivre, donc.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article