Cafouillage dans la campagne de l’UMP

Publié le par Gaetan Gorce - Désirs d'avenir.org



"
Thierry Breton renvoie aux calendes grecques les promesses de Nicolas Sarkozy", explique Gaetan Gorce, Secrétaire national du Parti socialiste.


"Le ministre de l’Économie et des Finances, a clairement contredit ce matin sur Canal+ Nicolas Sarkozy sur la question de la baisse des prélèvements obligatoires, une mesure phare du candidat de l’UMP. Alors que le ministre candidat a annoncé le 23 janvier dans le journal le Monde une baisse de 4 points des prélèvements obligatoires dès son élection, son collègue du gouvernement le contredit de façon cinglante en annonçant ce matin sur Canal+ que finalement, s’il était élu, Monsieur Sarkozy "s’attaquera d’abord au désendettement de l’Etat et ne commencera la baisse promise des prélèvements obligatoires qu’après 2010". Monsieur Breton précise même que Cette baisse devra s’étaler "sur dix années".

On se demandait en effet depuis plusieurs jours comment le candidat de l’UMP comptait financer, non pas le programme qu’il n’a pas encore publié, mais les mesures éparses et néanmoins onéreuses (122 milliards d’euros à ce jour) semées au gré de ses discours.

Monsieur Breton apporte un début de réponse. Les promesses, c’est pour maintenant. Leur réalisation, ce sera pour plus tard. Beaucoup plus tard. Tellement plus tard qu’elle serait reportée au mandat suivant ! En clair, si l’UMP pense à la France d’après, c’est en réalité à la France d’après 2012 !"

Publié dans Divers

Commenter cet article