Ségolène Royal - J'ai une question à vous poser - TF1

Publié le par Désirs d'avenir 09





Ségolène Royal a dit lundi soir sur TF1 qu'elle souhaitait "
remettre debout la maison France", et qu'elle serait "la présidente de la République qui se battra avec acharnement contre le chômage des jeunes.


Que la famille fonctionne bien, que l'école fonctionne bien, que quand un jeune a une qualification et une formation, il trouve un travail et qu'il soit correctement rémunéré, que les gens soient sécurisés dans leur emploi.

Certains se moquent de moi: ce n'est pas de la politique. Mais si, c'est de la politique ! Je suis une personne qui parle clair. Il y a un sentiment d'injustice, trop d'inégalités, de hauts revenus d'un côté, trop de bas revenus de l'autre.

Il faut que la santé revienne vers les gens". Elle a souhaité la création de dispensaires et l'organisation d' "Etats généraux sur la santé".

Ségolène Royal a assuré que la question des aides en cas de handicap "sera réglée".

"Il faut changer le regard de la société sur le handicap". Ségolène Royal a insisté sur le fait qu'il fallait "revendiquer la visibilité des personnes qui ne sont pas debout. Je veux que l'on puisse voir les personnes en situation de handicap dans la société, en particulier à l'école".

Sur la question du SMIC, Ségolène Royal a rappelé "qu'il y a aujourd'hui quatre millions de personnes au Smic et il y a un salarié sur deux qui gagne moins de 1.500 euros. Beaucoup de gens se sont dit, 'si le Smic passe à 1.500 euros, c'est tout de suite'. J'aimerais bien, mais c'est dans cinq ans. Il faut aussi être réaliste et promettre ce que je peux tenir Si nous pouvons aller plus vite, nous irons plus vite. 1.500 euros bruts en cinq ans, ça veut dire: 5% tout de suite, c'est 50 euros tout de suite. C'est un signal fort que je veux donner". Le niveau actuel du Smic (984 euros net pour 35 heures) "est quand même très bas",

Ségolène Royal a prévu d'organiser une "conférence salariale" dès son élection, qui servirait aussi à "discuter de la façon dont on maintient la hiérarchie des salaires. Il y aura un pacte avec les entreprises dans le cadre d'une conférence salariale, je veux réconcilier la France avec ses entreprises".

Ségolène Royal a souligné qu'il faudrait veiller à ne pas provoquer un "écrasement de la hiérarchie des salaires".

Enfin, Ségolène Royal a précisé que la "hausse des bas salaires" serait indexée sur un nouveau calcul de la hausse des prix avec la création de nouveaux indices, afin que cette revalorisation ne soit pas "immédiatement mangée" par l'inflation.




> Lire le script intégral de l'émission
> Décidez vos amis à s'engager pour Ségolène Royal



Vidéo de Ségolène Royal sur TF1 (en 3 parties)




Publié dans Divers

Commenter cet article