Communiqué du Collectif de Lutte Contre la Fermeture d’une Classe sur l’Ecole Maternelle de Varilhes / Article de La Dépêche du 06-03-07 / Article d'Ariegenews du 09-03-07

Publié le par Désirs d'avenir 09


Nous parents d’élèves des écoles de Varilhes, élus, enseignants, usagers de services publics et simples citoyens nous opposons à la fermeture d’une classe de maternelle à Varilhes, et ce, pour plusieurs raisons :


Il apparaît que les chiffres remontés à l’Inspecteur d’Académie concernant les inscriptions pour la rentrée 2007 ont été minimisés. Le maire de Varilhes, M. Servant revendique à ce jour 79 inscriptions, le seuil de fermeture d’une classe étant à 81. Ce chiffre n’a ni été pris en compte ni été validé à ce jour par l’académie


Le comptage des effectifs exclut de fait les enfants nés en 2005, or, ces enfants, pour certains auront 3 ans révolus en cours d’année scolaire, et leurs parents seront en droit de demander leur scolarisation. Ces enfants sont donc soit à la charge de l’Education Nationale, soit à celle des familles et des structures type crèche et donc exclus du principe de gratuité et de service public qu’est l’école.


Nous ne pouvons accepter que l’on grignote encore un peu plus de service public à Varilhes comme ailleurs, pour un simple calcul d’ajustement d’effectifs sur le département.


C’est pour ça que nous, Collectif de Lutte Contre la Fermeture d’un Poste sur l’Ecole Maternelle de Varilhes avons décidé d’agir par divers moyens, et notamment en démarrant une

occupation de l’école maternelle de Varilhes
dès ce Lundi 5 mars

 

Afin de faire pression sur M. L’Inspecteur d’Académie pour que ce dernier ré-examine le cas de cette classe de maternelle. Nous demandons que la fermeture sèche se transforme en blocage et que la décision de fermer ou de maintenir cette classe se fasse sur la foi des inscriptions réelles en septembre et nos sur les allégations d’une inspectrice de circonscription qui aujourd’hui semble remettre en cause la probité du Maire de Varilhes, élu de la République, quant à la réalité des effectifs prévus.


Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et serons visibles dès 8h lundi matin dans l’école maternelle de Varilhes.


Ci-jointe, copie de la lettre faxée à M. Amat, Inspecteur d’Académie de l’Ariège ce matin même depuis l’école.


Pour le collectif,

Eric Florisson
Hugues Schamberger
Tél : 06 87 20 51 88





ÉDUCATION. DEPUIS HIER MATIN, DES PARENTS DE L'ÉCOLE MATERNELLE SE MOBILISENT CONTRE UNE FERMETURE.


La Dépêche du Midi


Varilhes : collectif constitué et école occupée


Effervescence, hier, au sein de l'école maternelle de Varilhes, avec l'occupation des parents d'élèves qui, soutenus par les élus, enseignants, usagers de services, commerçants, associations et citoyens, sont bien déterminés à poursuivre leur combat, malgré la visite, certes courtoise, des renseignements généraux et de la gendarmerie.


Un collectif de lutte a été constitué et s'organise pour se relayer jour et nuit dans une salle de l'école. L'action se déroule dans une bonne ambiance, tandis que les cours se poursuivent dans les classes voisines et ce « jusqu'à ce que ce dossier soit réexaminé », précisent fermement Éric Florisson et Hugues Schamberger pour le collectif. Ils ajoutent « que le maire Henri Servant recense à ce jour 79 inscriptions, alors que le seuil de fermeture d'une classe est de 81. Chiffre qui n'a pas été pris en compte, ni validé par l'inspection d'académie à Foix. Le comptage des effectifs exclut de fait les vingt-deux enfants nés en 2005, qui auront pour certains 3 ans révolus en cours d'année scolaire, et dont les parents seront en droit de demander la scolarisation. Des petits qui, s'ils ne sont pas pris en charge par l'Éducation nationale, garante du principe de gratuité et de service public, devront rester dans des crèches, à la charge des parents. Nous ne pouvons accepter que l'on grignote encore un peu de service public à Varilhes, comme ailleurs, pour un simple calcul d'ajustement d'effectifs sur le département de l'Ariège… »


POUR DEUX ENFANTS DE MOINS


« Les parents d'élèves espèrent obtenir un blocage de la part de l'inspection d'académie, sachant que nous ne sommes pas loin du seuil, explique Cathia Delpy, la directrice de l'école. Je trouverai regrettable que cette classe ferme. »


Le maire, responsable des locaux dès la fin des heures de classe, avait prévu de rendre visite aux occupants des lieux : « Les gendarmes ne cessent de m'appeler mais pour l'instant, tout est calme. Je redoute davantage une réponse négative de la part de l'inspection d'académie, car là, on ne sait pas ce que les parents risquent de faire… »


Avec l'occupation des locaux, le collectif a envoyé une lettre de revendication à l'inspecteur de l'académie. Il sera présent sur le marché aujourd'hui pour distribuer des tracts, puis manifestera dans les rues varilhoises, samedi prochain (1).


Valérie Cusset (et Kristine Vernier)


(1) Départ de la manifestation dès 9
heures, devant la maternelle.

 


 

Varilhes: les parents d'élèves lèvent le camp


Communiqué du collectif contre la fermeture d'une classe maternelle à Varilhes :

publié le 09/03/2007 - www.ariegenews.com


Suite à la rencontre d’une délégation des parents de l’école maternelle de Varilhes, de Monsieur Gilles Amat, Inspecteur d’Académie, et de Madame Lessage, Inspectrice de circonscription, le collectif se réjouit de voir ses revendications globalement satisfaites.

Nous avons en effet, obtenu l’assurance d’un comptage juste et équitable lors de la rentrée de septembre avec un seuil de maintien du quatrième poste sur la base d’un effectif minimum de 81 enfants.

A ce jour, les inscriptions en Mairie sont déjà de 84 enfants, bien loin, des 70 retenus par les services de l’inspection académique. Notre mouvement aura servi, nous l’espérons, à sensibiliser les parents sur la nécessité d’inscrire leurs enfants le plus tôt possible.

En conséquence, nous avons collectivement suspendu l’occupation des locaux tout en maintenant la manifestation de samedi matin à partir de 9H15 dans les rue de Varilhes.
Nous appelons la population nous y rejoindre afin de faire montre de notre détermination et de notre capacité de mobilisation face aux remises en cause des services publics notamment en milieu rural.

La réussite de notre mouvement n’aurait pu se faire sans le soutien des commerçants, des élus et des diverses associations de la commune et plus particulièrement du collectif de défense de la gare.

Nous nous donnons tous rendez-vous, attentifs et mobilisés, en septembre !

Par email, Hugues Schamberger
Photo: AriegeNews 2007

Publié dans Divers

Commenter cet article