Ce sont les paysans qui permettent le maintien des identités rurales et des paysages.

Publié le par Désirs d'avenir.org


Visite de Ségolène Royal au salon de l’agriculture.



Après s’être entretenue avec des éleveurs et le président de la FNSEA Jean-Michel Lemetayer, Ségolène Royal exprime sa "reconnaissance" à "la profession agricole, qui a déjà fait beaucoup d'efforts, notamment les éleveurs" en matière de sécurité sanitaire. "Ce sont les paysans qui permettent le maintien des identités rurales et des paysages".

Elle estime également que "tout ne va pas bien" en milieu rural, à cause, entre autres, de "la pollution de l'eau et des nappes phréatiques" et rappelle que "la loi sur l'eau sera revue" si elle gagne l'élection présidentielle, pour mieux parer aux risques de pollutions des eaux et donc aux risques sanitaires.

Ségolène Royal sent les agriculteurs "inquiets" du changement des règles de la Politique Agricole Commune. Elle s'engage à "préparer avec eux la réforme de la PAC".

Faisant remarquer que ce sont eux qui subissent "les contrôles sanitaires les plus avancés" de leurs exploitations, elle demande "que la France n'accepte plus de concessions" en matière agricole à l'Organisation Mondiale du Commerce "tant que les productions étrangères ne présenteront pas les mêmes garanties qu'en France".

"Je n'accepte pas que d'autres pays puissent exporter leur viande en France alors que les contrôles sanitaires ne sont pas de même qualité".

"Lorsque nous aurons la garantie que les autres pays, et notamment l'Amérique du sud qui est en concurrence frontale avec l'élevage français, appliquent les mêmes normes de garantie sanitaires, nous verrons ce que nous pourrons faire", déclare Ségolène Royal, promettant d'être "particulièrement vigilante" sur cette question si elle est élue.

La candidate socialiste est revenue sur la proposition de Nicolas Sarkozy de créer un ministère de l’immigration et l’identité nationale "Je trouve assez ignoble de faire cet amalgame entre l'identité française et les travailleurs immigrés, étrangers qui viennent ici pour contribuer à la croissance économique et qui, je le rappelle quand même, viennent à la demande des entreprises".

Elle dénonce dans ces propos "une confusion malheureuse". "Jamais les travailleurs immigrés n'ont menacé l'identité française. Au contraire, les immigrés réguliers, qui sont demandés par les entreprises, viennent en France souvent faire un travail que les Français ne veulent pas faire".

Publié dans Divers

Commenter cet article

Lannig 12/03/2007 23:34

http://video2007.over-blog.com/        2.629 vidéos pour vous !     Connaitre amis pour les défendre  ,Connaitre ses ennemis pour les combattrePlus juste la France sera plus forte