Ariège : Communiqué de Francis Ferrier: « Ségolène Royal, la candidate du travail pour tous »

Publié le par Désirs d'avenir 09

1 vrai travail = 1 vrai salaire.

La situation de l’emploi est dramatique. Le chômage ne baisse pas, la précarité se répand et les travailleurs sont souvent contraints d’accepter un travail à temps partiel.

L’Ariège est particulièrement touchée avec des bassins sinistrés, rayés de la carte ou en grande difficulté  comme Péchiney ou le Textile qui lui a été troqué par le gouvernement par les nouvelles technologies.


Face à cette crise, l’élection présidentielle doit être l’occasion d’aborder la question de l’emploi et de trancher  le débat de fond entre la droite de Sarkosy et Bayrou d’un côté, qui se rejoignent pour proposer des baisses d’impôts et de charges à tout le monde, sans contrepartie, et Ségolène Royal de l’autre qui est la seule à s’appuyer sur les entreprises qui créent de la richesse et de l’emploi pour relancer une dynamique forte.

Connaissant le bilan et l’état calamiteux des finances que laisse la droite, il faudra orienter les aides publiques de manière à les rendre plus efficaces.
C’est pour cela que Ségolène Royal propose des mesures innovantes:

-Les aides publiques ne pourront être obtenues qu’en contrepartie de l’engagement de ne pas licencier quand l’entreprise dégage des profits substentiels, le remboursement sera exigé en cas de délocalisation.

-Les aides aux entreprises et les exonérations de cotisations sociales seront modulées en fonction de la nature des contrats de travail, pour taxer davantage les entreprises qui ont recours au travail précaire.

-Le taux d’impôt sur les sociétés sera plus faible si l’entreprise choisi de réinvestir les bénéfices au lieu de les distribuer aux actionnaires.

-Les PME auront une part réservée dans les marchés publics, notamment pour le textile avec tout ce qui est administratif et qui se fait à l’étranger, et seront soutenues par des fonds régionaux de participation.

Ces mesures, associées à une véritable politique industrielle, à un soutien à la recherche- développement et à l’innovation, accompagnées de la mise en place de la sécurisation des parcours professionnel et de formation ainsi que d’aides à l’accès au premier emploi, permettront de relever le défi du plein emploi.

Au «travailler plus pour gagner plus», slogan de la droite qui ne s’adresse qu’à une minorité, Ségolène Royal oppose le «travailler tous pour vivre mieux»
Elle est la seule à dire:  «Les engagements que je prends, je les tiendrai»
C’est pour ces 2 engagements que je voterai Ségolène Royal.


Par email, Francis Ferrier, ancien responsable de Force Ouvrière Textile

Publié dans Divers

Commenter cet article