Vidéos du Pacte présidentiel

Publié le par Désirs d'avenir.org


La candidate socialiste a
dévoilé, à l’issue d’un grand discours programme clôturant la phase de consultation des « débats participatifs », un ensemble de 100 propositions constituant le socle de son « pacte présidentiel ».


Les cent mesures proposées par Ségolène Royal feront-elles passer notre pays, à bien des égards archaïque, si on le compare à nos voisins européens, en État moderne ? On ne peut que l’espérer lorsqu’on observe la situation de la France aujourd’hui.

Situation de la France. Le premier drame que vit la France se nomme « chômage » et particulièrement « chômage des jeunes ». Alors que le taux du chômage de l’Union européenne est de 7,8 % et de 17,1 % pour les jeunes, il est en France de 9 % pour 22,4 % pour les jeunes. Comparons toujours : en Allemagne il est de 8,4 % et de 14, 2 %, au Royaume - Uni, il est de 4,8 % et de 12,9 %, de 4,8 % et 7,5 % au Danemark et même l’Espagne, avec 8,6 % et 18 % est en meilleure position.

Un deuxième et réel problème pour la respiration démocratique de la France concerne celui du cumul des mandats. Alors que le pourcentage de parlementaires cumulant d’autres mandats est de 16 % en Italie, 15 % en Espagne, 13 % en Grande - Bretagne, de 10 % en Allemagne, la France fait figure d’exception (peu exemplaire !) avec 85 %.

À eux seuls ces deux indicateurs expliquent le divorce qui existe entre le peuple Français et ses élites. Ils révèlent le besoin d’un pacte de confiance.

Rétablir la confiance.
Pour rétablir la confiance Ségolène Royal a d’abord écouté les Français, manifestant que désormais la politique ne se ferait plus sans les Français.

Pour surmonter la crise sociale, éducative, morale que traverse le pays Ségolène Royal propose un pacte présidentiel.

Ce pacte prend à bras le corps la question d’une dette insoutenable, égale à 74 % du PIB. Il annonce une relance par les PME (proposition N° 3) et un investissement massif dans la recherche (N°1).

Ce pacte présidentiel envisage de moderniser l’Etat en le réformant et en poursuivant le processus de décentralisation (N° 6). La France trop organisée autour d’un Etat central devenu trop lourd, a besoin d’une régionalisation aboutie qui mette fin à la superposition peu lisible des compétences.

En finir avec les cumuls.
Le cumul des mandats (69), un peu de proportionnelle aux législatives (70), un Parlement revalorisé (71), l’intégration dans la constitution d’une charte de la laïcité (74), le droit de vote aux étrangers pour les élections locales (75) et le service pour les jeunes (78) sont autant de signes de cette modernisation de l’appareil d’Etat.

C’est l’éducation qui tient tout l’édifice que veut construire Ségolène Royal, à travers un service public qui permette dès la petite enfance d’accompagner chaque enfant jusqu’à la citoyenneté.

De l’archaïsme à la modernité, c’est ainsi que le politique parviendra à réconcilier les Français avec leurs élites et que l’on pourra véritablement parler de confiance retrouvée.


Ségolène Royal - 100 propositions - Réussite éducative et culturelle



Ségolène Royal - 100 propositions - Université de l'excellence


Ségolène Royal - 100 propositions - Le logement


Ségolène Royal - 100 propositions - Pouvoir d'achat


Ségolène Royal - 100 propositions - Travail pour tous


Publié dans Divers

Commenter cet article