Actions et initiatives citoyennes : Succès de l’opération « Libérez nos camarades centristes »

Publié le par www.lafrancequiselevetot.com

Rencontre de la « France qui se lève tôt » avec les jeunes UDF qui s’opposent au projet de société de Nicolas Sarkozy.


150 activistes du collectif « La France qui se lève tôt » sont allés, ce matin dès 8h, à la rencontre des jeunes UDF, devant le siège du parti centriste, rue de l’Université. Malgré la présence d’un cordon de CRS dépêché par la préfecture, le débat a pu avoir lieu. Ni l’UMP, ni Canal Plus, ni le syndicat de la presse régionale ni les CRS ne pourront empêcher la constitution d’une « union nationale contre un candidat brutal ».

Les jeunes UDF présents, qui fournissaient le jus d’orange, ont appelé à voter Ségolène Royal, pour contrer la menace de Nicolas Sarkozy, au nom des « valeurs essentielles » communes. Dès mercredi, c’est Quitterie Delmas, présidente des Jeunes UDF Paris, qui avait rendu son appel public.

Malgré les chantages indignes de l’UMP à l’encontre des députés de l’UDF, les signaux se multiplient contre Sarkozy. Après le discours peu ambigu de Bayrou, c’est Christian de Saint-Etienne, économiste de l’UDF, qui a affirmé ce matin que les programmes économiques de François Bayrou et de Ségolène Royal n’étaient pas contradictoires.

Nicolas Hulot aurait déclaré au Parisien : « Ségolène Royal a ratifié 80 % du pacte écologique, Nicolas Sarkozy 40%. Et comme j'ai toujours dit que je me déterminerais personnellement en fonction du taux d'adhésion des candidats au pacte, à vous d'imaginer pour qui je voterai ! ». D’un point de vue écologique, en effet, il n’y a pas photo ! « L’Alliance pour la planète », plate-forme regroupant les associations de défense de l’environnement, ont attribué des notes aux candidats en fonction de leur bilan et de leurs engagements. Résultat : 8,5 / 20 pour Sarko et 16 / 20 pour Ségo. Quel écologiste digne de ce nom pourrait ignorer la différence ?

Prochaine mobilisation de la France qui se lève tôt mardi 1er mai dans les cortèges anti-Sarkozy, et tous les jours qui précèderont le scrutin. Notamment mercredi 2 ou jeudi 3 mai à 7h (à confirmer).

 

Tic-tac-tic-tac-tic-tac… Il est Sarko moins 7 !

 
Le collectif «  La France qui se lève tôt » salue l’appel de François Bayrou. Si ce n’était pas tout à fait clair, « La France qui se lève tôt » vous propose un décryptage. Bayrou a mille fois raison quand il dénonce Sarkozy lors de sa conférence de presse du 25 avril :

§         « Par sa proximité avec les milieux d’affaires et les puissances médiatiques, par son goût de l’intimidation et de la menace, [Nicolas Sarkozy] va concentrer les pouvoirs comme jamais ils ne l’ont été. (…) Par son tempérament et les thèmes qu’il a choisi d’attiser, il risque d’aggraver les déchirures du tissu social, notamment en conduisant une politique d’avantages aux plus riches (…) Je pense qu’il y a des ressemblances entre Berlusconi [contre qui François Bayrou avait appelé à voter pour Romano Prodi]  et Nicolas Sarkozy.»

 

§         A propos des débauchages d’élus UDF: « Cette manière de multiplier pressions, débauchages individuels, et de prétendre fabriquer de faux partis pour être dans sa majorité, ça ressemble assez à ce que j’ai appelé la manière de gouverner des Hauts-de-Seine (…) Une manière d’exercer le pouvoir qui ne ressemblait pas aux principes qui me paraissent être les principes élémentaires. »

 

§         Sur son vote du 2e tour: « Si je sais pas ce que je ferai, je sais déjà ce que je ne ferai pas »

 

C’est clair non ? Bayrou a souligné les dangers que Sarkozy fait courir à la démocratie, à la séparation des pouvoirs, à l’indépendance de la presse. Voilà qui est tout de même plus grave qu’un désaccord avec Ségolène Royal sur la dose de régulation publique dans l’économie. Ces déclarations sont cohérentes avec les graves critiques émises conter Sarkozy avant le premier tour.

Les anciens dirigeants de l’UDF n’osent pas appeler à faire barrage à Nicolas Sarkozy, qui exerce un véritable chantage à leur égard à propos de leur place de député. Mais les jeunes UDF, eux, n’ont pas de poste à sauver.
Ils
n’ont que leurs convictions et leur peur de Sarkozy. Certains d’entre eux appellent d’ores et déjà à voter Royal, purement et simplement.

Le collectif «  La France qui se lève tôt », composé de jeunes travailleurs
de gauche comme de droite,
a décidé de faire du bruit jusqu’au 6 mai pour réveiller un pays qui se dirige, lentement mais sûrement, vers cinq ans de sarkozysme. La France qui se lève tôt appelle tous les démocrates de ce pays, de gauche comme de droite, à se rassembler sur l’essentiel, en faisant barrage au candidat de la brutalité, l’homme qui cherche et réussit à monter les Français les uns contre les autres.

 


Les rendez-vous en France:

 

  • RENNES, rassemblements tous les jours à 18h30 place de la mairie
    Contact : levetot35@voila.fr
  • CREPY-EN-VALOIS, jeudi 3 mai à 6 H 20 devant la gare cr--py.jpg 
  • LORIENT, rdv vendredi 27 avril à 6h30 place de la mairie
    Contact :
    saliou.bri@orange.fr
  • LYON, jeudi 26 Avril, place de terreaux, à partir de 20h jusqu'à 22h. Vendredi 27 Avril, à 18H30 devant l’opéra. Mardi 1er Mai, Place Bellecour à 10 h 30. Mercredi 2 mai à 6 h 30 (matin), Place Ampère. Jeudi 3 mai devant la maternelle Michel Servet (place Croix-Paquet).
  • LILLE, 3 mai 2007, à 7h, gare Lille Flandres
    contact: Elodie : 06 83 92 74 14,
    e_vittu@yahoo.fr
  • TOULOUSE, 3 mai 2007 à 6h30, place du Capitole

Contacts : nanaouet@gmail.com et sebastien.bosvieux@wanadoo.fr

  • GRENOBLE : vendredi 4 mai à 6h30. RDV à Félix Poulat (arrêt tram victor Hugo).

Contacts : cucarollo.jerome@hotmail.fr, celinebaudouin@no-log.org

  • VANNES : mardi 1er mai à 5h45, place de l'hôtel de ville.
          contact : cedric.aubouy@wanadoo.fr

En votre âme et conscience, êtes-vous sûrs de vouloir :


  • une concentration de tous les pouvoirs (Elysée, Matignon, Assemblée, Sénat, Conseil Constitutionnel, CSA, appareil d’Etat, grands médias…) entre les mains d’un homme « gentil mais un peu brutal » (dixit Simone Veil) ?
  • une France où les CRS vont chercher les enfants sans-papiers dans les maternelles ?
  • une diplomatie alignée sur George Bush ?
  • un président incapable d’aller en banlieue parce qu’il y déclenche des émeutes ?
  • un pays où les individus sont considérés comme génétiquement perdus d’avance ?

 

C’est maintenant ou jamais.

Accédez au site de ce mouvement en cliquant sur le lien ci-dessous :

La France qui se lève tôt

Publié dans Divers

Commenter cet article