Nicolas Sarkozy et les mots qui tuent

Publié le par Désirs d'avenir 09


Certains électeurs du 6 mai ont forcément décidé de se boucher le nez, de fermer les yeux et d'invoquer une forme de surdité.
Comment pourrait-il en être autrement ?



À deux jours du second tour de l'élection présidentielle, Gérard Miller, le plus cathodique des psychanalystes français
(qui ne cache pas son ancrage à gauche), s'emploie à analyser quelques passages des récents discours de monsieur Sarkozy.


Bien que toujours un brin péremptoire (je retrouve intacte la verve du professeur d'université qui m'a voici quelques années initiée à la psychanalyse), la démonstration est claire et précise, l'argumentaire solide. Aux alentours de 4:56 minutes, Miller évoque la notion de «jouissance du sous-entendu», et cela donne à réfléchir...

 

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article