Ariège : Les socialistes ariégeois en ordre de bataille pour les présidentielles

Publié le par Laurence Cabrol - ariegenews.com

Au terme de ces huit mois de débats participatifs, tous attendaient Ségolène Royal au tournant.

Dimanche à Villepinte, dans un discours de deux heures, la candidate a exposé ses 100 propositions pour la France. Un examen passé avec succès, à 70 jours du premier tour, la deuxième phase de la campagne présidentielle est désormais amorcée.

Concrètement, dès lundi soir les ténors ariégeois du parti socialiste se sont retrouvés lors d’une conférence de presse pour donner le ton.

D’abord Jean-Pierre Bel sénateur de l’Ariège: « Ségolène Royal rentre en campagne, c’est un évènement pour les socialistes et pour une bonne partie de la gauche. Après la phase de restitution des débats participatifs, c’est le moment des propositions: quelques unes de ses orientations originales nous obligent à nous remettre en cause.

Mais à travers les grandes lignes de son programme, cette candidate donne une impulsion originale au débat politique (à la différence de Nicolas Sarkozy qui faute de programme fait des proclamations).Elle a cette capacité toute féminine a montrer de l’originalité dans ce qu’elle présente tout en restant fidèle à la famille politique à qui elle appartient.

C’est un programme fidèle aux gens de gauche, aux socialistes (certains y ont trouvé même des accents miterrandiens). A Lavelanet dès aujourd’hui, j’ai pu constater ce qui avait touché les gens, car ce qu’ils attendent, c’est qu’on s’intéresse à leur pouvoir d’achat et à leurs petites retraites… Je suis raisonnablement optimiste pour la campagne qui s’ouvre. Pour les élections présidentielles, l’investissement de chacun doit être total et entier»

Augustin Bonrepaux, député de l’Ariège est également président du comité de soutien de Ségolène Royal a ajouté: «Ségolène Royal parle de ce que les français attendent, son originalité c’est tout simplement qu’elle a su les écouter et la démarche en elle-même est assez novatrice !»

Frédérique Massat, conseiller Régional, candidate aux élections législatives: «Ségolène Royal, c’est un programme socialiste avec des idées socialistes. Si ses mots ont pu choquer notamment dans le domaine de l’éducation, c’est que des mesures fortes s’imposent.
La nouveauté est aujourd’hui nécessaire. Priorité aux présidentielles : le succès de notre candidate va connoter nos élections législatives dont la campagne aura certainement un programme similaire sur le terrain»

Marc Carbalido, secrétaire départemental du parti socialiste a évoqué ce qu’allait être désormais la campagne des présidentielles en Ariège: « La marque de fabrique de cette campagne, dans la droite lignée des débats participatifs qui l’ont marqué précédemment, c’est que ce sera une campagne de proximité: réunion autour des propositions, dans les cantons, communes, groupes locaux.

Dès à présent on peut annoncer un grand meeting par Pays avec une personnalité à chaque fois différente… et puis les traditionnelles diffusions de tracts comme les militants savent si bien le faire. Il n’y a pas d’autres candidats représentant le changement à gauche : certains ont un discours critique mais ne font pas de propositions. Plus grave encore ils ne donnent pas de consignes de vote pour le second tour»

Jean-Pierre Bel: «Dès demain, mardi, Ségolène Royal reçoit l’ensemble des parlementaires pour leur distribuer une feuille de route à appliquer sur le terrain. Le pacte présidentiel de Ségolène Royal n’est pas à opposer au pacte républicain. Notre département est modérément peuplé mais il y a beaucoup de socialistes, notre objectif c’est désormais de rencontrer et d’adresser un message à tous les ariégeois: «qu’elle est la France que vous souhaitez pour demain ?»

Aujourd’hui on sait que Ségolène Royal veut changer les choses, elle est en capacité de présenter un programme et de l’appliquer au pays»

Enfin pour terminer, Marc Carbalido demande à tous les maires «d’apporter leurs signatures de parrainage à Ségolène Royal» ceci afin, précise t-il de donner une dimension symbolique à sa candidature...

Rendez-vous dès le 18 mars prochain à Villepinte avec la candidate socialiste pour le «Printemps des terroirs» et très prochainement dans le département pour les premières réunions publiques.


Photos et video sur : http://www.ariegenews.com/news/news-1-6-2298.html

Publié dans Divers

Commenter cet article